Usine d’incinération de Créteil

Le Groupe assure la gestion déléguée du centre de traitement et de valorisation énergétique de Créteil, pour la société Créteil Incinération Energie (CIE).

Le centre valorise les déchets produits par les 615 000 habitants des 19 communes adhérentes au Syndicat Mixte Intercommunal de Traitement des Déchets Urbains du Val-de-Marne (SMITDUVM) et alimente en chaleur le réseau de chauffage urbain.

La capacité du centre est de 244 500 tonnes de déchets comprenant les déchets ménagers, et des déchets d’activités de soins à risques infectieux (DASRI).

visite-virtuelle-waste-creteilfr

Caractéristiques de l’usine

Cette unité est équipée de deux fours de 15t/h pour un pouvoir calorifique inférieur moyen (PCI) de 2 220 Kcal/kg (9210 KJ/Kg) de déchets traités. L’air primaire, aspiré dans la fosse, est injecté sous les grilles et permet la combustion des déchets. L’air secondaire est introduit au-dessus de la grille à l’entrée du premier parcours de la chaudière et termine ainsi la combustion.

L’énergie dégagée par la combustion des déchets est récupérée par deux chaudières sous forme de vapeur surchauffée à 45 bars et 360°C. Cette vapeur est dirigée vers un turbo-alternateur, qui peut produire en fonctionnement 115 000 MWh/an d’électricité, soit la consommation électrique de 150 000 habitants.

Pour fournir de la chaleur au réseau de chauffage, CIE a mis en place des échangeurs sous-station d’une puissance de 18 MW thermiques : ces échangeurs récupèrent un tiers de la vapeur sous-tirée de la turbine et produisent les 93 000 MWh/an livrées à la “chaufferie du Palais” (Créteil) via un raccordement au réseau par deux canalisations (sous la N186 et l’A86). Cette nouvelle source de chaleur aliment le réseau de chauffage urbain et permet de couvrir un tiers des besoins de la ville en chauffage l’hiver et 100% des besoins en eau chaude sanitaire l’été.

Le service est assuré en continu toute l’année y compris durant les phases de maintenance. CIE est le 1er centre de traitement des DASRI en France avec une capacité de traitement autorisée de 42 000 tonnes/an. Ces déchets sont introduits dans une ligne dédiée et sont également co-incinérés dans les fours traitant les déchets ménagers. Le tonnage est alors limité à 10% du tonnage des déchets ménagers traités.