Station d’épuration de La Feyssine – Aqualyon

Une station d’épuration éco-performante

usine_aqualyon_feyssineAqualyon est la station d’épuration des eaux construite par le Grand Lyon. Aqualyon est l’aboutissement d’une collaboration étroite entre les services techniques de la direction de l’eau du Grand Lyon, les maîtres d’œuvre Cabinet Merlin et Bérim, les bureaux de contrôles Socotec, SODAE, le CSPS A.COORD, la Frapna et le groupement Degrémont / GFC construction / Lyonnaise des eaux / PATRIACHE & CO. Elle s’inscrit aussi dans un partenariat fort avec l’Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée et Corse qui a apporté un appui financier déterminant.

La Feyssine est une usine de traitement dans le patrimoine de stations déjà existantes au Grand Lyon. Elle traite les eaux usées provenant des communes de Villeurbanne, Vaulx-en-Velin, Décines-Charpieu, Bron, Chassieu, Saint-Priest, Genas, Saint-Laurent-de-Mure et Saint-Bonnet-de-Mure.

Ses objectifs

usine_feyssineZéro nuisance

Les ouvrages de traitement des eaux et des boues susceptibles de produire des odeurs ont été fermés et couverts. Les équipements bruyants quant à eux ont été insérés dans des locaux insonorisés.

Préserver la biodiversité

Une attention particulière a été portée à la préservation de la faune et de la flore : introduction sur le site d’essences végétales locales, plantation de graminées permettant une pollinisation diversifiée…

Se fondre dans le paysage

La station est conçue comme un modèle d’intégration paysagère : architecture douce et harmonieuse, matériaux naturels (bois et galets), forte présence végétale…

Aqualyon en chiffres

  • Superficie du terrain : 4 hectares.
  • La capacité de traitement de la station est de 300 000 équivalents habitants.
  • La station traite 91 000 m3d’eaux usées par jour.
    • Le débit de pointe en temps sec est de 63 000 m3 par jour.
    • Le débit moyen est de 66 000 m3 par jour.
    • Le débit par temps de pluie est de 144 000 m3 par jour.
  • Le gain environnemental annuel est de 1 400 tonnes de CO², grâce à la valorisation des boues d’épuration comme combustible.
  • Coût : 75 000 000 € HT.
banniere_visite_feyssine_fr